GRANDPAPIER

logo grandpapier

Edition 2011

Contrainte


Vous avez 24h pour réagir à ce texte et produire une bande dessinée de 24 pages (22 pages + couverture & dos de couv.) ou 24 secondes d’animation (générique inclus) :

« Quant à savoir s’il existe le moindre principe moral qui fasse l’accord de tous, j’en appelle à toute personne un tant soit peu versée dans l’histoire de l’humanité, qui ait jeté un regard plus loin que le bout de son nez. Où trouve-t-on cette vérité pratique universellement acceptée sans doute ni problème aucuns, comme devrait l’être une vérité innée ? La justice et le respect des contrats semblent faire l’accord du plus grand nombre ; c’est un principe qui, pense-t-on, pénètre jusque dans les repaires de brigands, et dans les bandes des plus grands malfaiteurs ; et ceux qui sont allés le plus loin dans l’abandon de leur humanité respectent la fidélité et la justice entre eux. Je reconnais que les hors-la-loi eux-mêmes les respectent entre eux ; mais ces règles ne sont pas respectées comme des Lois de Nature innées : elles sont appliquées comme des règles utiles dans leur communauté ; et on ne peut concevoir que celui qui agit correctement avec ses complices mais pille et assassine en même temps le premier honnête homme venu, embrasse la justice comme un principe pratique. La Justice et la Vérité sont les liens élémentaires de toute société : même les hors-la-loi et les voleurs, qui ont par ailleurs rompu avec le monde, doivent donc garder entre eux la fidélité et les règles de l’équité, sans quoi ils ne pourraient rester ensemble. Mais qui soutiendrait que ceux qui vivent de fraude et de rapine ont des principes innés de vérité et de justice, qu’ils acceptent et reconnaissent ? »



John Locke, Essai sur l’entendement humain (1690)
Tiré du bac philo 2009, ES

BLOG

La préparation

Ça fait une semaine que ça dure. Des coups de fils, des discussions et des emails, et encore de emails à envoyer et ces petits doigts qui sont en sang à force de taper tout ce code sur ce clavier de plus en plus dur. Mais enfin, on y arrive, et à chaque fois on se dit qu’on ne nous y reprendra plus, les 24h à préparer c’est au moins autant l’enfer qu’une fois que ça a démarré... Car bien sûr il y a ceux qui préparent ces 24h, qui les mettent en place, courent dans tous les sens, essaient de ne rien oublier et puis il y a ceux qui participent, alors quand ce sont les même personnes, ça fait beaucoup, mais qu’est-ce qu’on aime ça.

↑ top

La veille

J-1, les premiers auteurs arrivent, entre introspection et tourisme engagé.

↑ top

Le début de l’aventure

Voilà, les 24 heures de la bande dessinée c’est parti !
L’ambiance est déjà studieuse. On fait le plein de café et on attaque.

↑ top

Radio Campus épisode 1

Les 24 heures de la radio : top départ !
Premiers invités : Erwin Dejasse, Johanna Lorho et William Henne.
Aux micros : Philippe et Stéphane de l’Employé du Moi.

↑ top

Du côté de l’animation

Grande concentration du côté des animateurs...

↑ top

Les mains du labeur

↑ top

Et pendant ce temps là...

↑ top

Prosciutto

Ca y est,les pizzas vont bientôt débouler sur l’avenue Héger et y a rien à dire, le moment des pizzas, c’est un moment charnière des 24h. D’abord parce que c’est le moment de la pause collective, où personne n’échappe à la question :"et toi,t’en es où ?". Automatiquement une prise de conscience se fait et là, la situation n’est pas du tout la même pour chacun. Après 8 heures de boulot, à un tiers de l’épreuve et devant la terrible nuit qui s’avance, il y a ceux qui sont déjà bien avancés (7 à 9 pages) et qui ne doutent pas de l’issue heureuse de l’événement. Mais il y a aussi ceux qui sont bien avancés...et qui stressent quand même. Il y a ceux qui ne sont pas nécessairement bien avancés mais qui montent en puissance, qui tiennent une idée, un style graphique rapide et qui iront jusqu’au bout, sans trop de souffrances. Y a les insouciants aussi bien sûr qui, peu importe leur niveau d’avancement, ne stresseront jamais vraiment.Et puis il y a ceux qui...ceux qui, après 8h, se demandent encore quelle forme va prendre leur histoire, s’ils vont travailler en noir et blanc ou en couleurs, s’ils auraient pas mieux fait de faire de l’animation que de la BD ou l’inverse...bref ceux qui galèrent et pour qui la pizza aura un goût différent. La 4 Saisons n’aura pas trop de goût, la prosciutto goûtera la Calzone...

↑ top

La nuit tombe, les pizzas aussi

↑ top

Concours de t-shirts bédé

↑ top

Avant-goût d’animation

↑ top

Radio campus épisode 2

Le marathon nocturne et sonore ne fait que commencer. Réjouissons-nous !

↑ top

Tsegorama

Nos amis du Tsegorama travaillent aussi sur la contrainte de ces 24 heures. Mais en musique s’il vous plaît !

En écoute ici : http://www.la8.be/la8/direct Avec le mot de passe 8x8.

↑ top

Petit-Déjeuner

↑ top

Radio Campus épisode 3

Voici les auteurs soumis au difficile exercice de l’interrogatoire au petit matin.

↑ top

La vidéo des 24h

Comme si vous y étiez.

↑ top