/36
- Conte d'hiver- page 1
- Conte d'hiver- page 2
- Conte d'hiver- page 3
- Conte d'hiver- page 4
- Conte d'hiver- page 5
- Conte d'hiver- page 6
- Conte d'hiver- page 7
- Conte d'hiver- page 8
- Conte d'hiver- page 9
- Conte d'hiver- page 10
- Conte d'hiver- page 11
- Conte d'hiver- page 12
- Conte d'hiver- page 13
- Conte d'hiver- page 14
- Conte d'hiver- page 15
- Conte d'hiver- page 16
- Conte d'hiver- page 17
- Conte d'hiver- page 18
- Conte d'hiver- page 19
- Conte d'hiver- page 20
- Conte d'hiver- page 21
- Conte d'hiver- page 22
- Conte d'hiver- page 23
- Conte d'hiver- page 24
- Conte d'hiver- page 25
- Conte d'hiver- page 26
- Conte d'hiver- page 27
- Conte d'hiver- page 28
- Conte d'hiver- page 29
- Conte d'hiver- page 30
- Conte d'hiver- page 31
- Conte d'hiver- page 32
- Conte d'hiver- page 33
- Conte d'hiver- page 34
- Conte d'hiver- page 35
- Conte d'hiver- page 36

À suivre...



Ce récit vous a plu ?


Dites merci à Baptiste Virot
avec un peu d'amour !

2

Diffusez la bonne parole

Baptiste Virot

Dans la fraicheur du matin du 12 Décembre 1987, un avorton crie.
Il évolue en accroissant sa taille et en développant son sens du toucher et de la perception à travers des jeux mous et colorés.
Ne développant alors ni d’intérêt pour le sport ni pour la réflexion intellectuelle, il pratique le dessin avec acharnement.
Comme toutes les fins ont une bonne chose, il devient célèbre et riche mais tourmenté et le souffle passionné de la vie le quitte en 2018.


contacter

Autres bandes dessinées de Baptiste Virot

Autres récits classés dans #Quotidien