GRANDPAPIER

/28
2
On dit que la "banlieue" se compose de "cités" ...
...et même s’ils ont en commun une forte connotation négative...
...et si quelquefois on les utilise pour indiquer la même chose...
...il faut analyser séparément ces deux mots, puisqu’ ils sont différents...
Le mot "banlieue" est étymologiquement apparenté avec le verbe "bannir"...
...il rassemble donc les "exclus", ceux qui ont été "mis au ban" de la cité...
Il y a donc toujours eu un mur invisible mais bien réel...
...entre les habitants de la ville et ceux de la banlieue.
Les banlieues sont extérieures (topographiquement)...
étranges (culturellement) et abandonnées (administrativement)
...puisqu’il y a moins de services qu’en ville...
Ce dernier fait est particulièrement sensible puisque...
...avec le chômage, la violence et la ségrégation urbaine...
...il représente l’ensemble des problèmes les plus graves de la banlieue.
...qui dès l’âge de huit-dix ans commençent à avoir des problèmes à vivre dans cette galère...
...qui sortent du collège parfois sans diplôme...
...et qui commencent à travailler pour la survie quotidienne de leurs familles.
On dit en conclusion que la banlieue est un labyrinthe...
... à cause de l’impossibilité pour les jeunes qui l’habitent de sortir de cette réalité...
...caractérisée par une forte dévalorisation...
...et des signes visibles d’une violence autodestructrice...
... cela est, en synthèse, le problème de l’intégration.
Le mot "cité" a également une étymologie latine. Il vient de "civitas"...
...qui indiquait une communauté de concitoyens...
... dont une partie habitait la campagne et travaillait la terre...
ce qui distingue la ville de la campagne est le sillon...
... sillon qui exprime l’idée de la fondation de la ville et donc de la cité.
Mais aujourd’hui la "cité" indique surtout la réalité la plus noire des banlieues...

À suivre...



Damien Roudeau

gribouilleur et rapporteur (en BD pour la presse, en carnet pour l’édition, en tracts sonores pour le net ou en expo sauvage pour la rue). Privilégie les sujets au long cours, dans des univers présumés autarciques (tribus électroniques, communautés Emmaüs, groupes de sans-logis, usagers de drogues, squatters, cumpanias de rroms...)


contacter

Autres bandes dessinées de Damien Roudeau

Comme une image

Lundi 13 juillet 2009. 700 personnes se sont réunies à Montreuil pour protester contre les violences policières de la semaine dernière. (...)

13 28

DOSTA !

éd. Vide cocagne 2011 http://videcocagne.fr/dosta-par-damien-roudeau 1. Fait d’hiver Novembre 2009 : je suis invité au salon du livre (...)

#Documentaire#Politique
64 3