GRANDPAPIER

/81
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 1
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 2
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 3
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 4
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 5
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 6
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 7
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 8
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 9
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 10
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 11
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 12
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 13
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 14
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 15
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 16
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 17
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 18
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 19
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 20
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 21
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 22
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 23
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 24
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 25
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 26
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 27
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 28
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 29
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 30
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 31
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 32
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 33
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 34
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 35
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 36
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 37
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 38
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 39
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 40
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 41
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 42
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 43
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 44
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 45
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 46
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 47
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 48
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 49
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 50
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 51
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 52
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 53
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 54
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 55
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 56
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 57
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 58
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 59
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 60
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 61
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 62
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 63
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 64
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 65
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 66
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 67
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 68
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 69
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 70
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 71
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 72
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 73
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 74
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 75
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 76
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 77
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 78
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 79
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 80
Rémi Lucas - N'importe comment, du cinéma- page 81

À suivre...



Ce récit vous a plu ?

Alors dites merci à Rémi Lucas avec un peu d'amour !

0

Ou partagez ce moment de bonheur...

Rémi Lucas

Né en Bretagne. Etudes aux Beaux Arts de Poitiers. Y rencontre Thomas Dupuis (Otto T.) puis Grégory Jarry. Fondent ensemble le fanzine FLBLB devenu maintenant éditions FLBLB.
Migre dans le Nord de la France. Devient enseignant en arts plastiques. Continue à raconter des choses plus ou moins intéressantes en bande dessinée.


contacter

Autres bandes dessinées de Rémi Lucas

artVille

J’ai commencé à dessiner les histoires d’artVille pour Chez Jérôme Comix, il y a quelques années. Aventure sans lendemain que GRANDPAPIER me (...)

#Fantastique
18 9

LE FIN MOT (24h 2010) avec une deuxième fin !

Mars 2011 : J’ai dessiné une nouvelle fin car celle improvisée sur place en collage ne me convenait qu’à moitié. Je vous conseille de tout (...)

#Humour#Policier#Aventure
31 12

Autres récits classés dans #Reportage - documentaire

Connection visuelle

Les choses que je regardes autours de moi, les objets, les lieux, les êtres vivants qui m’entourent, une partie de ma (...)

#Autobiographie#Reportage - documentaire
71 26

Lectures choisies

A force de fréquenter les librairies, il m’arrive de lire de bons livres. Plutôt que de râler contre l’injuste sort fait aux génies (...)

#Reportage - documentaire
6 5